06/11/2005

Les Room Mates ont la parole – Part 2

Voici donc, après quelques semaines d’absence, la suite de notre rubrique « Les room mates ont la parole » ! Cette fois, c’est un Raton Laveur qui nous a fait parvenir un texte concernant son attachement à  SEGA ! Tout est ci-dessous, n’hésitez pas à  commenter tout cela !

TOUT CE QUE JE SAIS, C’EST SEGA QUI ME L’A APPRIS

Sega m’a appris la fidélité. Pardonner les erreurs, ne pas oublier les moments de bonheur passés qui ne vous font qu’aimer davantage les joies présentes. Et la récompense de cette loyauté ; sérieusement, vous en connaissez beaucoup, vous, des éditeurs de jeux qui font un blog pour communiquer avec les fans ? Les Segamaniaque sont aussi fidèles qu’un chewing-gum collé aux basques ; leurs femmes ont de la chance.

Sonic m’a appris que les chevilles humaines sont fragiles. Vous avez vu la pose de Sonic sur la jaquette de sa toute première aventure ?

Regardez par vous-même : il croise une jambe, mais l’autre est à  l’envers. Son pied a un angle bizarre… A l’époque, j’avais tenté de tenir la pose de notre héros à  tous et je m’étais lamentablement vautré dans l’escalier – je remercie le SAMU qui a eu la pudeur de ne pas me demander pourquoi je portais uniquement des baskets rouges au moment de l’accident.

Shenmue 3 n’est pas encore sorti, mais il m’a déjà  appris la patience (rire du public qui est exactement dans la même situation). Shenmue 1 et 2, eux, m’ont appris que la vie peut véritablement être prise comme un jeu. Début de l’essai vidéo-ludico-philosophique.

Les jeux vidéo sont une représentation plus ou moins éloignée du réel : qu’il s’agisse de Sonic qui retombe après chaque saut parce que la gravité existe aussi chez lui ou de Ryo Hazuki qui doit penser à  rentrer à  la maison avec le dernier bus pour aller dormir, l’inspiration n’est jamais bien loin. Il s’agit évidemment d’une représentation énormément simplifiée : comparé à  la vie réelle, très peu de paramètres sont pris en compte dans les jeux. A l’heure actuelle, on s’étonne de voir un titre prendre en charge la gestion du temps ou de la météo. On nous répond que cette réalité virtuelle est simplifiée par manque de moyens techniques ; officieusement, on sait bien que c’est souvent parce que ce n’est tout simplement pas amusant. Ryo ne va jamais aux toilettes, ne mange pas et n’a pas à  apprendre le chinois pour se faire comprendre hors du Japon.

Alors, pourquoi nous faire travailler à  sa place en déplaçant des caisses avec un abruti profond qui ne pense même pas à  pivoter pour regarder o๠il va ? La réponse que j’aime bien : parce que pas de repos pour les héros. Les héros ont un but qu’ils ne lâcheront pas avant de l’avoir atteint, quitte à  passer pour gays à  force d’ignorer toutes les femmes qui sont à  leurs pieds, quitte à  oublier des besoins aussi bénins que la douche ou la lessive, et surtout, quitte à  déboîter quelques rotules. Le héros ne mange pas, il aborde la belle rousse à  la terrasse d’un café. Le héros est un peu benêt aussi, parce qu’il n’hésite pas à  claquer tout son fric auprès de l’employée la plus yakuza-looking jamais vue dans un jeu vidéo. Demander à  tous les passants s’ils n’ont pas vu passer une voiture noire le-jour-oà¹-la-neige-s’est-changée-en-pluie fait partie intégrante de l’aventure de Ryo : c’est moins « cool » que les scènes de baston, mais ça aide à  l’immersion. Quoi qu’il lui arrive, on sait qu’on est avec Ryo. « Avec Ryo » et non pas « on est Ryo », vue à  la troisième personne oblige – car on nous raconte son histoire. Et comme on reste dans un jeu vidéo, le travail est amusant. Je joue (dans un monde), donc je suis (dans ce monde).

D’o๠la réalisation que la vie est interprétable comme un jeu vidéo. Essayez durant une journée d’ignorer des paramètres loin d’être gérés dans un jeu vidéo : la mauvaise humeur de votre petite copine, cet abruti qui vous fait des appels de phares sur la route… Bref, simplifiez-vous la vie. Et profitez du poids ainsi retiré de votre conscience overbookée pour faire ce que vous feriez dans tout jeu vidéo particulièrement soigné : arrêtez-vous pour regarder les oiseaux se poser dans les arbres, admirez la faramineuse palette de couleurs que le ciel adopte en un seul jour, réfléchissez sur le temps et le nombre de personnes qu’il a fallu pour bâtir votre quartier. Et finalement, réalisez que la vie, non seulement c’est super soigné d’un point de vue technique, mais en plus c’est beau.

Raton-Laveur (www.raton-laveur.net)

8 Comments »

  1. Rafraîchissant cet article.

    Que de bons souvenirs sur Shenmue, Sonic & les autres…

    Ton dernier conseil est intéressant: il m’arrive souvent de contempler les textures qui m’entourent et d’imaginer les shaders qui les composent.

    O grand mappeur dans le ciel, merci à  toi!

    By Jaspion 6 novembre 2005 @ 11:46

  2. Ahlala, Shenmue est et restera sans doute pour beaucoup le plus grand jeu de l’histoire du jeu vidéo, concentrant un un seul (ok 4) disque un éventail de sensations impressionants… Et c’est vrai que Sega dans son esemble est une firme ô combien légendaire ! non non je pense pas en faire trop O:)

    By Sullio 7 novembre 2005 @ 1:16

  3. Sonic et Shenmue, deux jeux « qui m’ont fait quelquechose » comme on dit. J’ai presque failli tomber amoureux de la petit Nozomi. En tout cas depuis ce jeu, je suis fan des filles aux pulls à  col roulés, blanc de surcroit 😉

    By ced 7 novembre 2005 @ 3:02

  4. Maintenant que tu le dis, c’est vrai que je suis plus curieux de l’environnement dans Shenmue (les changements de saisons, la vie des passants…)que dans la vraie vie!! Faut que je me corrige!! Mais en vrai on a pas tous les jours l’occasion de se ballader avec une jeune femme dans les montagnes chinoises somptueuses de Guijin. Or Shenmue répond à  ce fantasme!! 🙂

    By segafan 7 novembre 2005 @ 9:27

  5. Oui la pose sonic je l’ai fait aussi mais je suis pas tombé :b …

    sinan « réfléchissez sur le temps et le nombre de personnes qu’il a fallu pour bâtir votre quartier. » Oui c’est sur certain le devrait….

    By DOCKY99 7 novembre 2005 @ 10:23

  6. héhé, mais voila un article philospohique en fin de compte, je dirais même « full of spirit ». En tout cas, c’est bien marrant.

    By Leo03 9 novembre 2005 @ 4:48

  7. “réfléchissez sur le temps et le nombre de personnes qu’il a fallu pour bâtir votre quartier.â€?

    C’est marrant mais la seule fois o๠j’ai fumé des substances ilicites, c’est ce que j’ai fait… ^_^

    By Daz 14 novembre 2005 @ 11:58

  8. coucou j’aimerait savoir si shenmue va sortir 1 jour,ce jeu est formidable!!!

    By ingrid95 18 novembre 2005 @ 1:27

Leave a comment


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI